L’auto-édition avec KDP : chapitre 3

Troisième et dernier chapitre sur l'auto-édition avec KDP dédié cette fois à la publication d'un livre papier avec KDP sur Amazon.

Publier son livre papier broché

Vous avez déjà sans doute lu les deux premiers chapitres de mon retour d’expérience. Ainsi, vous connaissez les avantages de l’auto-édition avec KDP, mais également les inconvénients, et vous avez aussi sans doute déjà publié une version numérique Kindle de votre livre, vous avez donc une couverture (uniquement la première) et une description déjà écrite. Alors passons aux choses sérieuses : la publication du livre papier !

Mise en page (Word)

Si vous prévoyez de proposer votre livre dans des librairies ou des bibliothèques, vous devez prendre soin de son apparence afin qu’il ne dépare pas face aux livres édités par la filière classique.

Les mêmes conseils que pour la version numérique s’appliquent au niveau de la gestion des styles. D’ailleurs, comme vous avez certainement suivi mes conseils, et donc que vous avez des styles définis, je vous conseille de dupliquer ce même fichier, puis de tout simplement changer les règles.

L’habitude pour le papier est d’avoir beaucoup moins d’espacements, tout sera donc plus condensé, ce qui a l’avantage de réduire le nombre de pages, et ainsi les coûts d’impression (et donc le prix final de votre publication). Voici les paramètres que j’utilise :

  • Police 12 pt Calibri
  • Interligne simple
  • Liste avec marge à gauche 0,76 (négatif 0,63)
  • Justifié
  • Après : 0 pt
  • Éviter veuves et orphelines

Pour les marges de page, choisissez impérativement des marges en miroir (dans un livre, les marges ne sont pas les mêmes entre les pages de droite et les pages de gauche), puis personnalisez les avec :

  • Haut/Bas/Intérieur : 1,93 cm
  • Extérieur : 1,52 cm
  • Reliure : 0,36 cm

Je sais que la reliure devrait être calculée en fonction du nombre de pages, et donc adaptée pour chacun. Mais j’ai utilisé ce même chiffre pour mes 4 publications, et cela offre une marge adéquate pour tous.

Je vous conseille de laisser la pagination centrée. La coupe des livres est parfois un peu aléatoire. Cela parait plus harmonieux dans la page. Même dilemme pour les lettrines que dans la version numérique, vous choisirez, ou non, d’en mettre (restez juste constant entre les deux).

La table des matières me parait moins indispensable que pour le livre numérique. Cela dépend vraiment de votre contenu.

Enfin, un livre papier a des codes et quelques mentions obligatoires. Je vous invite à aller voir l’un de mes deux romans (Les Vies d’Elise ou Refuge 42), et à regarder un aperçu de la version papier. Voilà à quoi ressemblent les premières pages (imaginez les pages que vous tournez, et n’hésitez pas à regarder dans votre bibliothèque pour comparer, vous verrez apparaître une certaine constante, peu importe les éditions) :

  1. (droite) Page Vide
  2. (gauche) « Du même auteur » : listez tous vos ouvrages
  3. (droite) Page de titre : titre de l’ouvrage + nom de l’auteur
  4. (gauche) Copyright :
    • Copyright © 2016 [PrénomAuteur] [NomAuteur]
    • Tous droits réservés
    • Illustration de couverture : [PrénomIllustrateur] [NomIllustrateur]
    • ISBN : [CodeISBN]
    • Dépôt légal : [mois] [année] (même si cela se met également à la fin)
    • Nom/Adresse de l’éditeur (donc vous mais cela est optionnel dans le cadre de l’auto-édition)
    • Email
    • Site internet
  5. (droite) Dédicace (en italique)
  6. (gauche) Page vide
  7. (droite) Première page effective du texte

À la fin, idéalement sur une page de droite, vous devez impérativement mettre la mention du dépôt légal sous cette forme : « Dépôt légal : [mois] [année] ». Il est également nécessaire de mettre l’adresse de l’imprimeur, mais Amazon se charge automatiquement d’ajouter cette information à l’impression.

Une fois la mise en page terminée, créez un PDF pour impression (de la meilleure qualité possible), ce qui vous évitera d’avoir des changements lors de l’importation dans KDP.

C’est bien beau, me direz-vous, mais je le trouve où cet ISBN. Et c’est quoi le dépôt légal ?! Allez, on aborde le sujet…

Demande d’ISBN

À partir du moment où vous publiez un document papier, vous devez utiliser un ISBN. Les livres numériques en sont fort heureusement exemptés.

Rendez-vous sur le site de l’AFNIL, https://www.afnil.org/, et cliquez sur « Vous n’avez pas d’ISBN et souhaitez en obtenir« . Là, vous allez trouver le formulaire pour particulier, au format DOC ou PDF. La partie à remplir se trouve pages 5 et 6 et ne devrait pas vous poser de souci. Cochez bien sûr la première case « Première demande de numéro ISBN à l’AFNIL » puis remplissez vos informations au mieux. Sachez que le numéro ISBN n’est pas lié à un titre lors de la génération, les numéros seront reliés au titre à la publication uniquement. Ces informations sont utilisées par l’organisme pour créer votre profil, mais ne fixent rien.

Une fois le formulaire rempli, renvoyez-le par courrier ou, encore plus simple, par email sur afnil@electre.com ! Ils annoncent 3 semaines de délai, j’ai eu ma liste en dix jours environ, par retour d’email. À chaque ISBN est associé un EAN permettant de générer le code à barres. Cette liste s’utilise de haut en bas. Si vous avez des questions, le gentil monsieur qui m’a envoyé mes codes m’a répondu rapidement, donc n’hésitez pas (mais n’en abusez pas non plus).

Ce code ISBN sera la clé de votre livre ! N’oubliez pas de l’ajouter en page 4 et de garder le compte des ISBN que vous utilisez.

Dépôt légal

Je ne sais pas si je devrais parler du dépôt légal avant ou après avoir expliqué comment se déroule la publication du livre papier… Car il faut pour effectuer le dépôt envoyer une version en papier, version en papier qui doit indiquer que le dépôt est fait… même s’il n’est pas encore fait. Je m’explique ! C’est en fait très simple :

  • Vous indiquez le mois en cours dans votre publication.
  • Vous remplissez la déclaration de dépôt légal.
  • Vous publiez.
  • Vous commandez une version auteur.
  • Vous envoyez cette version auteur au dépôt légal.
  • C’est bon !

Plusieurs paramètres sont cependant à prendre en compte pour indiquer la bonne date : il faut jusqu’à 72 heures pour que votre publication soit en ligne sur Amazon, et cela peut prendre 2 semaines pour recevoir une version auteur. Prévoyez donc large… Car vous ne pouvez pas « tricher » en commandant une épreuve lors de la pré-configuration du livre, cette épreuve est estampillée comme telle, et sera donc refusée par le dépôt légal. Au pire, il vous reste toujours l’option d’acheter une version classique (en payant la com’ à Amazon) qui sera quant à elle livrée en 2 à 3 jours seulement.

Donc… quand vous pensez que c’est le bon moment, rendez-vous sur https://depotlegal.bnf.fr/login.do et créez votre compte. Une fois votre compte validé, cliquez sur « DÉCLARER » dans le menu en haut et suivez le processus. Vous trouverez toutes les informations utiles sur la fiche de votre livre sur Amazon, : le titre, la description, le nombre de pages, les dimensions (15,24 x 22,86 par défaut) et le prix (TTC France). Pour les couvertures, nous verrons ça dans le paragraphe dédié ci-dessous. Il vous suffira d’exporter une image de votre PDF puis de couper la 1ère et la 4ème, puis de les redimensionner suivant leurs consignes en 600 px de large (ce qui donne pour moi des images en 600×906).

Une fois la déclaration remplie, imprimez le PDF automatiquement généré, mettez votre livre dans un paquet (emballez le bien, ce livre sera archivé pour toujours à la BNF !) et envoyez tout ça à :

Bibliothèque nationale de France
Dépôt légal – Livres
Quai François Mauriac
75706 Paris Cedex 13

Vous n’avez pas à payer le port. Indiquez sur le paquet « Franchise postale – Dépôt légal – Code du patrimoine L132-1 » à l’emplacement du timbre. Si l’Agence Postale rechigne, insistez. Vous n’avez pas à payer.

Créer la couverture

Votre couverture doit impérativement indiquer le titre de votre livre et le nom d’auteur (1ère de couverture et tranche). Sur la quatrième, il est obligatoire de mentionner le prix de vente TTC France et, généralement, au moins un petit résumé. Certains éditeurs ajoutent une courte biographie de l’auteur, à votre discrétion. Dans la mesure où personne ne doit vous connaître, cela me semble assez approprié.

L’ISBN sera rajouté automatiquement par Amazon à l’impression.

Comme pour la version numérique, un outil est proposé dans KDP et vous pourrez vous en contenter si vous ne maîtrisez pas bien les outils de création graphique. Seul souci : les maquettes sont limitées, le titre sur la tranche est écrit dans le sens contraire de l’habituel et vous devrez tricher pour mettre le prix…

Si vous connaissez un peu inDesign (ou tout autre logiciel de mise en page), je vous conseille donc de refaire votre couverture sur ce logiciel. Les dimensions sont un peu compliquées à calculer mais il existe des modèles sur Amazon qui pourront vous servir à caler vos éléments. Je vous conseille vivement de changer vos paramètres dans inDesign pour utiliser des pouces car, sinon vous ne tomberez jamais rond avec des estimations en centimètres. Rassurez-vous, si jamais la couverture ne convient pas, KDP vous avertira à l’import. Ou sinon cela sera refusé lors de la validation manuelle ultérieure par un agent KDP.

Pensez à bien masquer vos calques avant l’exportation et utilisez toujours la meilleure qualité possible à l’exportation, de préférence en PDF. Évitez de mettre des cadres : j’ai testé et la coupe n’est pas suffisamment précise pour que cela rende bien.

Publier le livre papier broché

À partir du moment où vous avez déjà publié une version Kindle, Amazon vous proposera de dupliquer certaines des informations pour créer le livre broché. Vous n’aurez aucun mal donc à remplir les champs de base (titre, description, rubriques, mots-clés…).

Concernant les options d’impression, cela dépend globalement de vos envies, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. Tous mes livres sont publiés en 6 x 9 pouces, avec un intérieur sur papier blanc (sauf un sur papier crème), avec une absence de fond perdu et une couverture mate.

Du côté du prix, essayez de tomber sur quelque chose de rond en TTC France, cela rendra beaucoup mieux (rappelez-vous que ce prix doit être reporté sur la couverture). N’hésitez pas à cocher la distribution étendue dans les autres marchés, et à éventuellement ajuster aussi les prix pour que ça soit un minimum rentable sur tous les sites Amazon.

Par contre, attention, beaucoup d’informations sont permanentes ! Vous ne pourrez par la suite pratiquement rien changer. Donc, ne confirmez votre livre papier QUE si vous avez réellement la version finale de votre publication. Ou vous risquez, comme je l’ai fait, de « gâcher » un ISBN… Sans compter que la fiche de l’erreur ne sera jamais supprimée du site…

Et voilà ! Maintenant que votre livre est publié, il ne vous reste plus qu’à faire le dépôt légal… et normalement vous êtes bon.

À noter qu’il existe une législation spéciale concernant les titres pour enfant, et vous devez faire un dépôt complémentaire. Mais je n’étais pas concernée, donc je ne peux vous donner mon expérience en ce sens.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *