L’auto-édition avec KDP : chapitre 1

Dans ce premier chapitre, je parle de comment j'en suis arrivée à l'auto-édition, ainsi que l'inscription à KDP par Amazon.

Pourquoi l’auto-édition ?

J’ai toujours écrit. Depuis que je suis enfant, je gribouille des histoires dans des carnets. Puis, en grandissant, je suis passée au clavier. Il y a eu des années plus prolifiques que d’autres mais, au final rien de concret, ou en tout cas de publiable, avant mon premier roman terminé en 2015, Les Vies d’Elise.

Après une relecture attentive de mes parents, je me trouvais très enthousiaste en ce bel été, persuadée que le public attendait mon oeuvre écrite avec tant de passion. Après une recherche approfondie sur internet, une liste d’éditeurs est ressortie, publiant des ouvrages correspondant à mon thème. Comme la plupart n’accepte pas les soumissions par internet, je leur ai envoyé des exemplaires imprimés à prix d’or (entre les frais de port et les impressions, cela coûtait au moins 15€/exemplaire), accompagnés de l’origami d’un coquelicot.

Pleine d’espoir, j’ai attendu…

Il y a eu quelques lettres de refus polies. Une ou deux sont revenues avec les exemplaires. Et, surtout, il y a eu énormément de silences.

2015 se terminait. 2016 débutait. Avec la nouvelle année le goût amer de l’échec. Suite aux conseils de ma famille, j’ai réussi à repousser l’envie de tout abandonner, j’ai réarrangé et terminé l’histoire : à quoi bon m’engager dans une trilogie si le premier n’intéressait personne ? Puis, je me suis tournée vers Amazon avec KDP.

Avantages de KDP

Si vous avez le budget pour investir dans une édition à compte d’auteur auprès d’une maison d’édition établie, vous pourrez vouloir considérer cette option. Je n’avais à l’époque pas l’argent, mais subsiste toujours la question du sérieux de ces sociétés une fois le chèque encaissé, avec le risque de se retrouver envahi de cartons de ses invendus payés au prix fort.

Dans le cas contraire, Amazon me paraît être un excellent compromis. À noter que, sur le même secteur, il y a également Rakuten Kobo par la FNAC ou encore l’iBooks Store d’Apple, que je testerai sans doute prochainement et, suivant comme cela se passe, je vous en parlerai dans une nouvelle rubrique…

Pour en revenir à notre sujet, les principaux avantages de KDP :

  • Cela ne coûte rien, c’est 100% gratuit.
  • Un outil de création de couverture est proposé.
  • Le livre numérique est disponible sur Kindle et toute tablette iOS/Android avec l’application.
  • Une impression à la demande d’un livre papier (broché) peut être mise en place.
  • Les mises à jour sont illimitées.
  • KDP sélectionne régulièrement des écrits pour des opérations spéciales.
  • C’est l’opportunité de toucher l’immense base clientèle d’Amazon.
  • L’abonnement à KDP Select permet d’être lu gratuitement par tous les abonnés.

Bien entendu, tout n’est pas non plus parfait, voici les inconvénients majeurs :

  • L’inscription à KDP Select oblige à offrir à Amazon l’exclusivité du livre pour 90 jours.
  • Le service client n’est pas forcément très au courant, il ne vaut mieux pas rencontrer de problèmes.
  • La sélection pour des opérations spéciales s’effectue de manière assez obscure.
  • Il y a des centaines de publications qui sortent quotidiennement sur la plateforme, amenant à une saturation, ainsi qu’à une qualité générale assez médiocre.
  • Aucune aide n’est fournie pour le marketing du livre.
  • Les librairies traditionnelles n’auront pas la possibilité de commander le livre.

Inscription à KDP

L’inscription s’effectue en ligne depuis https://kdp.amazon.com. Renseignez votre identifié, puis terminez avec votre RIB, tout est plutôt clair et compréhensible.

Vous pourrez éventuellement vous poser des questions sur la partie concernant le questionnaire fiscal, je vous conseille ces réponses :

  • Qui recevra les revenus versés par Amazon ou sa filiale : particulier
  • Êtes-vous une personne américaine au regard de la réglementation fiscale américaine : non
  • Agissez-vous en tant qu’agent intermédiaire ou toute autre personne recevant le paiement pour le compte d’une autre personne, ou en tant qu’entité intermédiaire : non

Lorsque vous arriverez à la rubrique concernant le TIN, cochez que vous possédez un numéro TIN étranger et renseignez votre numéro fiscal, que ce soit en tant que particulier, ou en tant qu’auto-entrepreneur.

Et voilà, vous pouvez publier sur KDP ! Bravo !

Dans le prochain chapitre

Restez à l’écoute, je vous livrerai prochainement tous mes conseils concernant la mise en forme du livre Kindle, puis du livre papier (appelé souvent broché sur Amazon), y compris la façon de demander un ISBN et d’effectuer son dépôt légal !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *